Cinq avantages à consommer des lacto-fermentations

14361421_1014290082023995_1861448110492565664_o

Les aliments lacto-fermentés ont la cote ces dernières années. Ils apparaissent de plus en plus sur les tablettes des épiceries : légumes lacto-fermentés, kombucha de toutes les saveurs, kéfir et compagnie.

Certains y voient une mode, d’autres un mode de vie. Peu importe votre perception, ces aliments ne sont pas une nouveauté sur la planète et il y a longtemps qu’ils font partie de l’alimentation de plusieurs peuples à travers le monde.

En effet, certains scientifiques ont étudié certaines sociétés et communautés dans différents pays pour tenter de percer le secret de ceux qui jouissaient d’une plus grande longévité. Russes et japonais ont remporté la plame de la plus grande longévité pour une raison bien particulière; ils consommaient des aliments fermentés.

Quels sont les aliments fermentés ?

  • le kombucha (apprenez comment en faire à la maison ici)
  • la choucroute et autres légumes lacto-fermentés (recette de choucroute ici)
  • le yogourt (version végétale ici)
  • le kéfir d’eau
  • les fromages végétaux fermentés
  • le kimchee (type de choucroute épicée d’origine coréenne)

Vivre longtemps, c’est bien, mais vivre bien longtemps, c’est mieux.

Voici donc cinq raisons pourquoi les aliments fermentés devraient se tailler une place dans votre assiette :

 1. Ils sont bourrés de bonnes bactéries.

Le corps humain contient plus de bactéries que de cellules humaines. Nous sommes colonisés par des miliers de souches de bactéries et de levures différentes. C’est ce qu’on appelle le microbiome humain.

Les aliments fermentés renferment une quantité importante de  bactéries « amies » qui aident à coloniser notre intestin afin de maintenir une santé optimale et un système immunitaire fort. Ils contiennent des symbiotiques (combinaison de prébiotiques et probiotiques), principalement des bactéries de type Lactobacille. Pour connaître la différence enter pro et prébiotiques, voir un article précédent à ce sujet.

Ces bactéries contrôlent les levures et bactéries pathogènes susceptibles d’être nuisibles à notre bien-êtere et au maintien de notre santé. Lors qu’il y a débalancement de la population de bonnes bactéries dans l’intestin, nous sommes plus à risque de développer des maladies chroniques, des infections ou des levures qui viennent puiser dans notre vitalité, nous privant ainsi de notre énergie et limitant nos activités, tous domaines de la vie confondus.

Consommer des aliments fermentés nous permet donc d’aider notre corps à faire son travail d’auto-défense et assure une vitalité constante !

2. Ils contribuent à une meilleure digestion.

En plus de nourrir sainement vos intestins, les aliments fermentés vous aident à bien digérer car ils sont également bourrés d’enzymes. Une majorité de ces enzymes sont détruites par l’acide chorhydrique de l’estomac, mais un petit pourcentage réussit tout de même à se frayer un chemin jusqu’à vos intestins et favorise donc une meilleure assimilation des nutriments.

De plus, les légumes lacto-fermentés contiennent pour certains de la cellulose, une fibre non-soluble présente dans beaucoup de végétaux. Les fibres non-solubles font un travail de brosser doucement les résidus et déchets vers la sortie, vous aident ainsi à éliminer ce qui n’est pas digéré.

3. On peut facilement en faire à la maison (hello autonomie alimentaire !).

Les aliments fermentés vendus en magasin coûtent cher. Il est facile d’en faire à la maison et ainsi être autonome sur cet aspect de notre alimentation. De plus, ils contribuent à diminuer nos déchets car en réutilisant les mêmes contenant pour faire nos fermentations, nous n’achetons plus de sacs ou de contenants liés à la production commerciale de ce produit, ce qui est un plus pour la planète !

De plus, les souches de bactéries, les mamans kombucha (que nos mères appelaient aussi le « champignon de l’amitié »), grains de kéfir se trouvent parfois pour un rien si on a des amis qui font déjà de la fermentation car ces souches se multiplient à une vitesse étonnante. Il est donc facile de partager avec des amis et ainsi en faire profiter au plus grand nombre possible !

4. C’est une autre façon de conserver ses aliments.

Les marins qui apportaient de la choucroute sur leurs bateaux étaient moins malades (ils nourrisaient leurs bonnes bactéries sans même le savoir !) et jouissaient ainsi de nourriture qui se conservait très longtemps. Une fois fermentés, ces aliments se conservent plusieurs mois, voire au moins un an s’ils sont entreposés au frais. C’est une façon toute vivante de transformer des légumes de jardin à la saison des récoltes.

5. Apprendre à découvrir de nouveaux goûts.

Les aliments fermentés ont ce petit goût vinaigré-qui-picote-pas-désagréable-du-tout. Il faut apprendre à les aimer au début, mais une fois qu’on les a adoptés, on ne saurait s’en passer ! Il faut leur donner une chance et s’ouvrir à de nouvelles saveurs, à différentes textures.

Éduquer son palais est un défi de tous les instants. On est toujours gagnants à être curieux et souvent agréablement surpris. Que ce soit avec des boissons fermentées (konbucha et kéfirs), les alternatives aux produits laitiers (yogourts et fromages) ou avec les légumes, vous saurez trouver ce qui vous accroche et vous fait plaisir (et ça fera doublement plaisir à votre flore intestinale 😉 ).

Vous avez des questions qui vous picotent le cerveau ? N’hésitez pas à m’écrire dans la section Commentaires ou par courriel, il me fera plaisir de vous répondre ! 🙂

 

 

Advertisements

Auteur : Sylvia Beaudry

Amoureuse de manger 100% végétal, transmetteuse d'idées et allumeuse de consciences.

3 thoughts

  1. Bonjour Sylvia,

    Je suis très heureuse de lire vos articles sur les aliments lacto-fermentés, car c’est un domaine que je ne connais pas, même si j’ai quelques pots (du commerce…) à la maison.
    Depuis quelques mois j’avoue ne plus y toucher, car je dois faire attention à mon équilibre acido-basique, et il m’a été remis un document sur lequel il est indiqué que ce type d’aliments est acide. c’est votre avis aussi ?

    Cela dit je pense « reprendre », de temps à autre.
    Par-contre une question m’occupe l’esprit depuis un bon moment : Je savais que les aliments lacto-fermentés étaient bons pour la santé (sans en savoir beaucoup plus), mais je lis sur les étiquettes des bocaux achetés qu’il faut rincer leur contenu. Au départ je n’avais pas du voir les instructions, j’ai consommé l’aliment et comme vous dites, j’ai retrouvé ce petit goût vinaigré.
    Par la suite j’ai suivi les instructions, rincé le contenu, et oh déception, le chou (il me semble bien qu’il s’agissait de chou) n’avait plus aucun goût, mais plus du tout. est-ce normal ? savez-vous pourquoi il faut veiller à bien rincer les aliments lacto-fermentés du commerce ?
    on ne perd pas les bénéfices de la lacto-fermentation à les rincer ?
    (je rince tous les contenus des conserves/bocaux, mais je faisais une exception pour ceux-là pensant que le « bon » était justement dedans).

    J’aurais enfin 2 autres petites questions :
    – Est-il recommandé de les consommer froids ? Peut-on les chauffer ou perd-on alors le bénéfice de la lacto-fermentation ?
    – Peut-on congeler le reste du bocal (en le transvasant dans une boite en verre propre) ?

    Merci pour les renseignements que vous pourrez m’apporter…..

    1. Bonjour Agnès,

      Les aliments lacto-fermentés sont acides au goût mais ne sont aucunement acides pour l’organisme. Le fait de rincer vos lacto-fermentations leur enlève une bonne partie de leurs propriétés nutritives car beaucoup d’enzymes et de bonnes bactéries sont présentes dans le jus de ces aliments. Comme vous avez pu le constater, en les rinçant, ça ne goûte plus grand chose !

      Aussi, je vous déconseille fortement de les congeler ou de les faire chauffer. Ce faisant, vous tuez tous les nutriments présents et en retirerez moins de bienfaits. Ce qui fait la force des lacto-fermentations, c’est que ce sont des aliments vivants, gorgés d’enzymes, de vitamines et de bactéries qui vous aident à mieux digérer. La meilleure façon de les conserver reste la réfrigération ou une chambre froide où la température est contrôlée. Vous ne voulez pas les manger froids ? Ajoutez-les au moment de servir et servez-vous de la chaleur de votre plat pour les tiédir. 🙂

  2. Merci beaucoup Sylvia.
    Je les avais chauffés, à l’avenir j’éviterai. Arghh ça va être un peu plus difficile 😉
    Je me demande pourquoi les fabricants préconisent de les rincer… c’est dommage si je comprends bien.

    Bonne soirée à vous.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s