L’huile de coco : bon ou mauvais gras ?

huile-de-coco

L’huile de coco a envahit le marché il y a quelques années. On l’utilise partout, en cuisson, en cuisine vivante, on la voit dans les vidéos et recettes DIY de cosmétiques maison. Certains ne connaissent pas tellement cette hule et la regardent d’un oeil louche car elle fait partie de gras saturés.

Comme les gras saturés ont eu mauvaise presse depuis les 20 dernières années, le regard en biais est compréhensible. Mais oh comme tu fais bien de lire cet article pour en apprendre plus sur cette huile qui est loin d’être ton ennemie !

Petite introduction sur les lipides (gras)

Les triglycérides

Les gras, qu’ils soient liquides ou solides, se regroupent dans une famille d’acides gras, les triglycérides. « Tri », ce qui veut donc dire qu’il faut trois acides gras pour former un triglycéride. Elles se présentent sous la forme d’une fourche à trois dents. Plus la fourche est longue, plus on qualifie la chaîne d’acides gras de moyenne ou longue.

Pour passer dans le sang, les triglycérides doivent être coupées par des enzymes appelées lipases. Les lipases proviennent des glandes salivaires et surtout du suc pancréatique. Il faut ensuite l’action des composés de la bile pour que les triglycérides puissent passer dans le sang. Un type de triglycérides peut être hydrolysé rapidement dans le tube digestif et peut libérer des acides gras à chaînes courtes qui passent presque directement dans le sang, sans suc pancréatique et sans action de la bile. Ce sont les triglycérides à chaînes moyennes. comme elles passent plus rapidement dans le sang, elles sont en mesure d’apporter plus rapidement de l’énergie aux cellules.

Leur rôle

Ils constituent l’énergie de l’organisme, car comme ce sont des graisses, ils sont rapidement métabolisés. De ce fait, l’énergie supplémentaire que nous ingérons est emmagasinée sous forme de triglycérides. Leur second rôle primordial est celui de transporter les vitamines liposolubles (vitamines A, D, E et K) dans le sang.

Le cholestérol

Le cholestérol fait partie d’une autre catégorie de lipides (gras) que l’on retrouve dans le corps. Il participe à la fabrication de la membrane des cellules assurant ainsi la bonne fluidité des cellules ainsi que leur perméabilité à certaines substances. Il intervient également dans la production de sels biliaires dont le rôle dans la digestion est essentiel.

Le cholestérol permet la synthèse d’hormones stéroïdes comme par exemple celle de l’aldostérone, hormone intervenant dans le contrôle de la tension artérielle. La synthèse d’hormones stéroïdes sexuelles, comme la progestérone ou la testostérone, est également dépendant du cholestérol. Il est également indispensable à la synthèse de vitamine D, permettant la fixation du calcium sur les os.

Pour voyager dans le corps, le cholestérol est transporté par des protéines spécialisées dans le « transport des gras » soit, les lipoprotéines. Il existe deux types de lipoprotéines, les HDL (high-density-lipoprotein), communément appelé le « bon » cholestérol et les LDL (low-density-lipoprotein), soit le « mauvais » cholestérol.

Son rôle

Les HDL récupèrent le cholestérol qui s’accumule sur les artères et l’achemine au foie pour l’éliminer. Au contraire, les LDL le dépose sur les parois des artères. C’est lui le coupable de bien des maladies cardiovasculaires.

Et l’huile de coco dans tout ça ?

Eh bien figure-toi donc que l’huile de coco est une excellente source de triglycérides à chaîne moyenne (plein d’énergie, yeah !) et aide à réduire de taux de mauvais cholestérol (LDL) dans le sang lorsqu’elle est consommée régulièrement. C’est pas beau ça ?

En plus de t’aider à maintenir une belle énergie, l’huile de noix de coco contient des nutriments qui viennent activer la glande thyroïde et par le fait même stimuler le métabolisme de base et contribue à maintenir un bon état de santé.

Elle est riche en acide laurique, un acide gras que l’on retrouve aussi dans le lait maternel. C’est un puissant antifongique et antiviral. Elle nourrit et hydrate la peau.

Elle est aussi utilisée en médecine ayurvédique en bain de bouche pour reminéraliser les dents, assainir la bouche et éviter le déchaussement. Je parle d’ailleurs de cette pratique dans cet article.

Comment l’utiliser ?

Pour faire à manger (et la manger)

Elle remplace super bien le beurre dans les cuissons au four, que ce soit pour le sucré (biscuits, gâteaux) ou salé (pains, pâtés cuits, etc.). Son point de fumée étant très élevé, on peu l’utiliser pour la cuisson avec chaleur directe (cuisson à la poêle, sautés etc.).

Comme elle fige à température pièce et au froid, elle est très utile en cuisine vivante pour donner de la fermeté à une recette tout en lui conférant un aspect légèrement fondant. Pour les fromages végétaux, elle rend le mélange plus crémeux et ferme. Pour les desserts crus, elle est indispensable.

Elle peut faire un très bon beurre à tartiner si on la mélange à d’autres ingrédients. Attention à la conservation, ne pas mettre au frigo sinon elle vient super dure !

Pour s’en mettre partout

Oui, l’huile de coco est l’amie de ton épiderme et elle hydrate et nourrit la peau en plus de la garder saine. C’est une huile qui est légèrement sèche, sa viscosité est moins importante que l’huile d’avocat ou de pépins de raisins par exemple. En la mélangeant avec des huiles essentielles, on y ajoute d’autres propriétés selon ce qu’on y ajoute et on peut l’utiliser pour différents usages :

  • déodorant
  • dentifrice
  • beurre corporel
  • baume à lèvre
  • masque pour les cheveux (à mélanger avec une autre huile genre avocat car elle peut être asséchante pour certains types de cheveux)
  • maquillage DIY (eyeliner, mascara, etc.)
  • bain de bouche

Dis-toi que si tu n’est pas prêt(e) à manger ta crème de jour, tu ne devrais pas la mettre sur ta peau. Ta peau est le plus grand organe de ton corps et tout ce qui est absorbé par tes pores s’en va dans ton système sanguin (yuk).

Choisir son huile de coco

Avant de choisir ton huile de coco, je veux juste te dire de te choisir toi. Qu’est-ce que je veux dire par là ? C’est que chaque fois que tu fais des choix alimentaires, fais-le en fonction de te donner le meilleur pour ta santé.

Choisir des produits de qualité, c’est aussi se choisir soi, c’est considérer qu’il n’y a pas mieux pour nous. On mérite le meilleur. ♥

L’huile de coco désodoriée a été raffinée. L’huile de coco vendue en magasin qui reste liquide a aussi été raffinée. Le raffinage d’un produit le rend plus facile à conserver ou à utiliser mais il rend les aliments complètemetn dépourvus de nutriments.

L’idéal est de choisir une huile de coco vierge et pressé à froid, qui se conserve dans un pot en verre. On peut la conserver 2 ans dans un endroit frais mais pas froid (pleeeaase, promets-moi que tu vas prendre beaucoup moins que deux ans pour passer le pot que tu auras acheté, sinon ça voudra dire que tu n’en auras pas fait bon usage !).

L’exploitation animale est-elle en lien avec la culture de la noix de coco ?

Malheureusement oui, pour certaines marques. C’est pourquoi il est important de lire les étiquettes ! Certaines plantations utilisent des singes pour grimper dans les arbres et faire tomber les noix de coco. Cette pratique est condamnable. Aucun animal sauvage ne devrait être asservi à se comporter autrement que ce que sa nature lui transmet.

Voici une liste de marques qui ont fait l’objet de recherches afin de savoir si elles employaient des singes (tiré de cet article) :

Entreprises ayant répondu travailler avec des fournisseurs SANS singes cueilleurs:
…Bio, provenance précisée

…Bio, provenance non précisée

…Non bio

  • Koko Dairy Free – lait (Indonésie)
  • Thai Kitchen
  • Alter Eco
  • Kara
  • Blue Elephant
  • Silk (laits végétaux)
  • Violife (fromages véganes), selon leur FAQ
  • Wilmersburger (fromages véganes)

Mange conscient, prends soin de toi, de la planète et des autres en toute conscience, bonne découverte de ce merveilleux gras qu’est l’huile de coco ! xx

Sources
http://charlesetcharlotte.com/formebeaute/7-diy-beaute-avec-lhuile-de-coco/
http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/les-triglycerides-chaines-moyennes-tcm-quest-ce-que-cest-2442
http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/contents/157-cholesterol-hdl-et-ldl-bon-et-mauvais-cholesterol
Advertisements

Auteur : Sylvia Beaudry

Amoureuse de manger 100% végétal, transmetteuse d'idées et allumeuse de consciences.

7 thoughts

  1. comment ce fait-il que lorsque j’utilise l’huile de coco pour hydrater mes mains, c,est plutôt le contraire qui se produit, mes mains deviennes très sèches? Une amie m’a dit que c’était la même chose pour elle.

    1. C’est une huile qui a tendance à être sèche pour les mains effectivement. Je vous suggère plutôt d’utiliser le beurre de karité, l’huile d’avocat et l’huile de jojoba (les trois mélangées ensemble c’est encore mieux !)pour vos mains.

    1. J’aime celle de la Maison Orphée mais elle est quand même chère. Certains magasins qui vendent en gros (je ne souhaite pas nécessairement leur faire de la pub) proposent un prix fort raisonnable pour une huile de coco vierge et biologique. La top qualité a un prix, faut voir si votre budget peut l’assumer. 😉

  2. Question de néophyte : comment sortir l’huile de coco du pot sans briser sa cuillère? Sortir ¼ de tasse du pot est vraiment difficile… Ou c’est moi qui ne comprend rien. Merci de m’éclairer!

    1. Hahaha, c’est tout de même une bonne question ! Ne la réfrigérez surtout pas, ça vient dur comme d’la roche ! Gardez-la température pièce ou dans une pièce moins froide en hiver, ça vous donnera un coup de main ! 😉

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s