Pouvez-vous prévenir le cancer ? 5 changements à appliquer dès maintenant.

Une fois de plus, on parle du cancer du sein dans les actualités. Merci à l’annonce publique  d’Angelina Jolie sur sa double mastectomie préventive… On peut certainement apaiser quelques craintes à ce sujet si une prévention optimale de ce type de cancer est comprise et intégrée dans le quotidien par un plus grand nombre de femmes possible.

Mais comment le cancer du sein peut-il être évité ? Les quelques trucs ci-dessous peuvent vous assurer de vous sentir mieux et plus forte afin de contrer tout type de cancer ou de maladie qui pourrait un jour frapper à votre porte.

1. Ayez une saine alimentation.

La nourriture a un effet extrêmement puissant sur votre corps. Une alimentation saine a un impact direct sur votre microenvironnement ou terrain interne, qui peut influencer jusqu’à vos gênes ! Une nourriture saine améliore la génétique du corps de façon très rapide.

Quels sont les aliments contre le cancer les plus efficaces pour quiconque aspire à maintenir et développer une santé optimale et se rapproprier son propre pouvoir d’auto-guérison ? Après avoir consulté quelques essais scientifiques, dont ceux de Jeanne Wallace, PhD, CNC, de Solutions Nutritionnelles et de son client David Servan-Schreiber, MD, PhD, qui a publié un livre intitulé Anti-cancer : un nouveau mode de vie, il semblerait que certains aliments de culture biologique peuvent s’avérer nos meilleurs amis lorsqu’on veut se sentir mieux et en santé dans son corps.

  • Légumes crus : brocoli, kale, bette à carde, bok choy, roquette, chou, chou-fleur, germinations de choux de Bruxelles, navet, radis, cresson, chou-rave et autres…
  • Caroténoïdes : tout fruit ou légume jaune, orange, rouge ou vert
  • Herbes et épices : gingembre, romarin, basilic, thym, origan et particulièrement le curcuma (NdT : il est plus facile de consommer le curcuma en capsules que de tenter de l’intégrer dans son alimentation, c’est une épice au goût particulier)
  • Thé vert
  • Baies : tous types de baies, particulièrement les bleuets
  • L’ail, l’oignon, le poireau, les échalotes et la ciboulette
  • Zeste d’agrumes : orange, tangerine et citron
  • Germination : particulièrement les germinations de brocoli
  • Tous les aliments verts foncé
  • Champignons
  • Légumineuses
  • Algues : goémon, nori, kombu, wakame et arame
  • Grains entiers : riz brun, quinoa, sarrazin, le pain à grains entiers, le riz sauvage, le seigle et autres (attention au type de grains que vous consommez si vous êtes allergiques ou intolérants au gluten)
  • Poisson (doit être issu de la pêche sauvage, sans mercure ou autre toxines, sinon, s’abstenir)
  • Huiles, noix et graines : noix de coco, olive, chanvre, Grenoble et huile de lin (attention cette huile rancit facilement, l’acheter fraîche et la garder au réfrigérateur)

2. Maintenez un haut taux de bon sucre (celui que l’on retrouve dans les fruits et légumes).

Cela ne veut pas dire que vous pouvez manger une tonne de sucre ! Le sucre raffiné stimule le développement de cellules cancéreuses (tout comme le diabète et autres dysfonctions immunitaires dues à l’alimentation). Pour aider à bloquer la progression du cancer, il est important de garder un taux d’hémoglobine A1C sous 5.5. C’est une simple mesure à inclure dans votre bilan sanguin. Il permet de déterminer les niveaux de sucre dans votre corps.

3. Évitez l’inflammation chronique.

Sachez également cette vérité. L’inflammation chronique est clairement associée au cancer ! D’après l’Institut National du Cancer :

« L’inflammation est active dans les trois étapes du développement d’une tumeur cancéreuse : l’initiation, la progression et la métastase. L’inflammation contribue à l’initiation en relâchant une variété de cytokines et de chimiokines qui alerte les réseaux vasculaires en libérant des cellules inflammatoires et autres facteurs dans les tissus, dès lors causant des dommages oxydatifs, des mutations génétiques et autres changements dans le microenvironnement, le rendant encore plus susceptible à la transformation cellulaire, à la survie et à la prolifération des cellules cancéreuses. L’inflammation chronique semble contribuer à la progression des tumeurs en établissant un milieu favorable au développement de différents cancers. »

Comment stopper l’inflammation ? Les solutions viennent des aliments combattant le cancer ! Ci-dessous se détaille une liste des meilleurs prospects à avoir dans son garde-manger.

Amandes, anis, basilic, poivre noir, carvi, cardamome, cajous, piments chili, cannelle, clous de girofle, cumin, curcuma, fenouil, fenugrec, figues, graines de lin, ail, gingembre, groseilles, citronnelle, réglisse, mangue, menthe, graines de moutarde, muscade, oignon, origan, persil, pacanes, pomme grenade, prunes, romarin, safran, graines de sésame, tamarin, noix de Grenoble.

Il est possible d’évaluer votre niveau d’inflammation avec des tests sanguins qui mesurent la réaction de certaines protéines (hs-CRP en anglais) et fibrinogènes. Les recherches démontrent que cette hs-CRP devrait être au – dessous de 1 et les fibrinogènes entre 190 et 310.

4. Prenez des suppléments de vitamine D.

Associées à la fatigue musculaire, à un système immunitaire trop sollicité, à des conditions d’inflammation chronique, à une maigre absorption du calcium et à un taux de minéraux médiocre dans le sang, les carences en vitamine D sont reliées à des défis en santé tels la pression artérielle, le diabète, les maladies auto-immunes, à l’ostéoporose, aux maladies cardiovasculaires, aux maladies contagieuses et à certains types de cancer tel le cancer du sein.

Malheureusement, la majorité des gens présentent un niveau insuffisant de vitamine D. Même si cette situation est assez commune, il est facile de la corriger par la prise d’un supplément de vitamine D. Vous vous en portez mieux et vous réduirez ainsi vos chances de contracter un cancer du sein, tout comme une multitude d’autres aliments peuvent vous aider à le faire.

Pour commencer, demandez à intégrer la vitamine D dans votre prochain bilan sanguin. Tout dépendant du résultat, prendre environ 1000 à 10 000 iu de vitamine D3 est de mise. Passez un bilan sanguin au moins deux fois par année (en été et en hiver) pour vous assurer de ne pas en manquer tout au long de l’année.

5. Faites des choix éclairés par rapport à un mode de vie sain.

D’autres engagements envers le bien-être peuvent vous aider à prévenir le cancer, Assurez-vous de faire de l’exercice et de bouger. Cela maintient le niveau de stress bas en plus de vous apporter joie, amour et communion avec vous-mêmes.

Vous êtes le propre juge de vos choix de vie. Sur une échelle de 1 à 10, que vous offrez-vous en ce moment ? Et que dire de la semaine passée ? Du mois ou de l’année précédents ? Que pouvez-vous faire pour vous aider à cultiver des améliorations dans votre vie qui seront importantes et durables ?

Chaque jour, vos actions peuvent vous aider à prévenir le cancer. Développez un plan et offrez-vous des présents empreints de pureté pour votre corps si précieux ! Demandez de l’aide si nécessaire et créez autour de vous une équipe qui saura vous supporter et vous guider. L’amélioration de votre bien-être dépendra de la qualité de vos actions !

Traduction libre de l’article sous le lien suivant : http://www.mindbodygreen.com/0-9567/can-you-prevent-cancer-5-changes-to-make-now.html

Advertisements

Auteur : Sylvia Beaudry

Amoureuse de manger 100% végétal, transmetteuse d'idées et allumeuse de consciences.

3 thoughts

  1. Je suis Mensah de France, suis de 59 ans. une fois atteints de cette maladie diabolique appelée cancer’ quand j’ai entendu parler de l’huile magique appelée huile de cannabis a décidé de lui donner un essai. mais comment obtenir c’est devenu un problème je suis allé à la recherche et suis tombé sur le cancer du centre de Londres, j’ai contacté le Dr barry au centre de cancérologie Londres via e-mail londoncancercentre@gmail.com qui m’ont aidé beaucoup de patients pour acquis l’huile de cannabis, alors je lui ai donné un essai et dans 5 jours mon huile de cannabis a été livré à mon pas de porte et mis à part qu’il m’a donné instructions sur comment utiliser l’huile. et dans les 5 semaines de mon application, j’ai vu changement énorme dans ma santé jusqu’alors bonne que je suis se renforce chaque jour, tout cela grâce à ce médecin sincère.

  2. Mon diabète de type 2 a été guéri avec de l’huile de cannabis

    Je suis un diabétique de type 2 et je n’a pas été diagnostiqué jusqu’à l’année dernière à l’âge de 48 quand je fus admis à l’hôpital pour l’acidocétose diabétique. Je savais que quelque chose allait mal parce que mes parents sont de type 2 ainsi que ma grand-mère avant de mourir du diabète. donc je suis familier avec la maladie. Je comprends ce que vous ressentez est comme votre corps vous trahit et il n’y a rien que vous pouvez faire à ce sujet. Mais croyez-moi, ils se sentent de la même manière exacte. Pas tout le monde qui est de type 2 a demandé pour elle en choisissant un style de vie mauvaise certains ont eu pendant la grossesse et il n’a pas laissé comme ma mère et certains hériter de leur père. À la fin de la Personne jour poser pour cette maladie ouais certains aurait pu l’empêcher, mais à la fin de la journée ils ont encore les mêmes questions que nous. Je suis une personne qui ne savait pas et je suis encore en vie après l’utilisation de l’huile de cannabis pour le traitement. Je entendu parler de l’huile de cannabis pour la guérison et je acheter l’institut national du cancer de l’huile de cannabis, après avoir contacté l’institut via nationalcancerinstitute@aol.com et on m’a donné les instructions sur la façon de l’utiliser et après l’utilisation de l’aide de l’huile de cannabis pour le temps stipulé que instruit par le centre, je suis vraiment guérir et sans diabète.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s